Dans la série MIXITIES, il est question de bidonvilles, d’usines, de ports, d’îles, d’endroits imaginaires comme autant de lieux éphémères faits de bric et de broc, symptômes d’une urbanisation galopante, dans lesquels il paraît bien difficile de retrouver toute trace d’humanité.
A mi-chemin entre art figuratif et art abstrait, je tente de retrouver la poésie et l’harmonie, là où on ne l’attend pas. A cette fin, j’aime également recourir au recyclage et au détournement de matières premières : journaux, collages, métaux, tissus… qui brouillent les codes de la peinture traditionnelle et invitent le spectateur à se demander ce qu’il regarde vraiment : peinture ou construction ? villes réelles ou paysages imaginaires ? Horizon ou profondeur ? Dimension ou perspective ?
Ces effets de matières inédits provoquent un regard neuf, original, aux bordures de la réalité, sur l’environnement qui nous entoure. Un nouvel univers dont chacun peut écrire l’histoire.

 

 

 

Autres albums

Emaux

Emaux

Et si la beauté s'observait aussi au microscope ? ​Invisible, intouchable, organique, mouvante... Voici la série Emaux, qui tient son nom de l'aspect émaillé que donne la résine époxy sur la toile. Ici des matières autonomes, vivantes, font leur chemin biologique sur le support avant d'être figées dans la loupe brillante de l'époxy.

Divers

Divers

Work in progress...

Marines graphiques

Marines graphiques

Evocations oniriques et apaisées du bord de mer, où l'horizon à peine perceptible suggère seulement l'essentiel, comme en apesanteur.